Syndrome de richesse soudaine – partie 2

Planification

2017-07-06

Les risques associés au syndrome de richesse soudaine (Partie 1: les risques) sont bien documentés et menacent les plus de 750 milliards de dollars que les Canadiens recevront en héritage au cours de la prochaine décennie.

Il y a deux mesures importantes que les familles devraient prendre pour améliorer les chances de préserver la fortune familiale :

Commencer tôt

Les enfants ayant des connaissances financières ont de meilleures chances de devenir des adultes financièrement responsables. Il existe une abondance de renseignements sur la façon d’enseigner aux enfants à gérer leur argent avec de légères variantes. Le facteur commun est de commencer lorsque les enfants sont jeunes, ils peuvent acquérir de bonnes habitudes dès l’âge de quatre ans; peu importe ce qu’on leur enseigne, c’est le comportement financier des parents qui aura la plus grande influence sur l’apprentissage des enfants.

Rappelez-vous, pour la plupart d’entre nous, notre relation avec l’argent s’est développée à un très jeune âge et a défini une très grande partie de nos vies. Les parents s’efforcent toujours d’offrir ce qu’il y a de mieux à leurs enfants; certains choisissent de satisfaire tous les désirs pour compenser ce qu’ils n’ont pas eu dans leur propre enfance, d’autres imposent des privations pour leur apprendre la valeur des choses. La saine attitude se situe quelque part entre les deux. D’ailleurs, l’article suivant (en anglais seulement) The Secrets of Raising Financially Savvy Children (Le secret pour élever des enfants avertis sur le plan financier) est particulièrement judicieux, intéressant et utile.

Les parents ont aussi besoin de croire que leurs propres décisions financières reposent sur les meilleurs renseignements et les meilleurs conseils. Lorsque les enfants plus âgés voient leurs parents travailler avec des professionnels pour mettre au point une stratégie de gestion financière efficace, il est probable qu’ils adopteront le même comportement plus tard. Et lorsque les parents ont une image claire de leur propre situation financière, ils reconnaissent facilement les conseils qu’ils doivent transmettre à leurs enfants.

Vivre par l’exemple.

Définir vos objectifs et vos priorités

Plusieurs familles n’ont qu’une vague notion de ce qu’elles veulent faire de leur richesse, par exemple, prendre une retraite confortable, ou laisser quelque chose à leurs enfants.

Le syndrome de richesse soudaine se nourrit de cette incertitude. Si vous avez une vision de la manière dont vous souhaitez que votre argent soit utilisé lorsque vous serez parti, vos enfants doivent alors comprendre ce que vous voulez pour eux : est-ce une bonne éducation, une première maison, prendre soin d’un autre membre de la famille? En l’absence de lignes directrices, ce sera facile pour vos enfants de dilapider leur héritage.

Il est donc important pour les parents de planifier de façon précise la manière dont ils souhaitent que leur argent soit utilisé et que leurs actifs soient gérés. Le principal outil est un testament. Commencez par faire une liste de vos actifs matériels et liquides. Le fait de savoir exactement ce que vous possédez permet de décider plus facilement ce que vous voulez en faire. Ceci aide grandement les parents à établir leurs priorités. Envisagez de nommer le principal bénéficiaire de votre testament comme fiduciaire. Une fiducie peut gérer votre richesse lorsque vous n’êtes plus en mesure de le faire; il s’agit en outre d’un outil particulièrement efficace pour réduire les risques du syndrome de richesse soudaine. Des conditions peuvent être énoncées pour déterminer la façon dont les bénéficiaires, habituellement vos enfants, peuvent y avoir accès à court et à long terme.

Notamment, une allocation de subsistance annuelle pendant plusieurs années, par exemple, jusqu’à l’âge de 25 ans, donnerait aux jeunes adultes le temps nécessaire pour assimiler et planifier l’utilisation de leur nouvelle richesse. Des options de retrait pourraient s’appliquer pour tenir compte, par exemple, des frais de scolarité ou des besoins en soins de santé. Ou encore, certains investissements pourraient être protégés au profit des petits-enfants actuels ou futurs. Il s’agit d’un outil de planification financière extrêmement personnalisable qui impose très peu de limites.

Il n’y a pas de remède miracle pour éviter le syndrome de richesse soudaine, mais ces deux mesures importantes peuvent renforcer et maintenir la situation financière de votre famille et atténuer les risques associés à cette condition. Grâce à des conseils professionnels, ces premières mesures peuvent contribuer à protéger votre richesse à court et à long terme.