Investir : lorsqu’il y a trop de bruit dans les médias

2018-05-31

La plupart des investisseurs savent que les marchés peuvent être volatils, cela fait partie d’un cycle naturel et, à bien des égards, c’est nécessaire. La baisse occasionnelle du marché entraîne normalement de saines corrections de prix, d’excellentes occasions d’achat et ne devrait pas susciter la peur ou la panique chez les investisseurs. Cela dit, les influences extérieures peuvent faire en sorte qu’il soit difficile de rester calme et de « faire la sourde oreille ». Lorsque les médias présentent la peur au lieu des faits, cela crée une vision irréaliste des marchés et voile la vérité. Lorsque les émotions sont mises de côté, il est clair que les choses sont beaucoup plus stables que ne le laissent entendre les manchettes.

Depuis une vingtaine d’années, les marchés sont en fait plus stables qu’ils ne l’ont jamais été1. Malgré cela, on rapporte que la peur des investisseurs augmente, surtout à cause des reportages qui brossent un tableau alarmant2. Les manchettes ne cessent de faire état de la volatilité, du risque et de la façon dont le marché est en mauvaise posture. Les nouvelles font souvent référence à la crise financière de 2008, en comparant les conditions d’aujourd’hui à la situation qui a mené à cette crise. Ce portrait n’est ni exact ni même juste. En examinant les marchés d’un point de vue factuel et expert, on peut voir qu’il y a beaucoup de choses dont on peut se réjouir. Les profits des sociétés, les taux d’intérêt, les valeurs et les sentiments, ici et à l’étranger, contribuent tous à la stabilité du marché3. Il est donc très important de ne pas se laisser influencer par le bruit des médias.

Read More…

Les effets négatifs du multitâche

2018-05-10

C’est une expression qui apparaît souvent dans le curriculum vitae d’un chercheur d’emploi : « excelle à mener de front plusieurs tâches ». Comme beaucoup d’entre nous l’indiquent dans nos compétences professionnelles, la capacité de mener plusieurs tâches à la fois est considérée comme un atout. Et si le fait de s’attaquer à plusieurs tâches à la fois nous rendait plutôt moins efficaces et avait un effet négatif sur nos fonctions cognitives? De nouvelles recherches indiquent que c’est peut-être vrai.

Tout faire (en même temps)

Les propriétaires d’entreprise, les professionnels et les parents ne sont que quelques exemples de personnes qui s’empressent de « tout faire », et souvent, cela signifie tout faire en même temps. Le monde moderne a créé une attente voulant que les adultes soient accessibles par téléphone portable, par courriel ou par message texte à tout moment. Dans un article paru dans The Guardian, on peut lire qu’au cours des décennies précédentes, il était normal d’être inaccessible à certains moments de la journée, parfois, vous étiez absent de votre domicile ou de votre bureau et deviez répondre aux messages plus tard. Désormais, les professionnels peuvent répondre au téléphone au milieu d’une réunion pour dire à l’appelant qu’il est « en réunion », essentiellement pour demander pardon de ne pas être immédiatement disponible. C’est quelque chose qui aurait été sans précédent dans un contexte professionnel il y a des décennies. Comme le souligne l’article, la technologie et la culture de travail qui en découle « ont créé une attente implicite que vous devriez être en mesure de joindre quelqu’un au moment qui vous convient, peu importe si cela leur convient ou non. »1

Read More…

Santé et richesse : pourquoi le bien-être financier des employés devrait-il être important pour les propriétaires d’entreprise

2018-04-12

Il faut beaucoup d’éléments différents pour créer une entreprise prospère, mais il y a une constante dans tous les secteurs d’activité : l’importance du talent humain. Les employés parlent beaucoup d’une entreprise et ont une grande influence sur la réussite ou l’échec des projets. Sachant cela, de nombreuses entreprises ont mis en place des programmes de soutien à la santé physique et mentale de leur personnel. C’est un excellent concept qui peut avoir une incidence positive sur la vie des employés et, par la suite, créer une équipe plus forte au travail.

Bien que cette attention à l’égard du bien-être soit de plus en plus répandue, un élément qui semble encore négligé est le bien-être financier des employés. Selon une étude récente portant sur 2 400 Canadiens, 45 % des employés estiment avoir une faible santé financière. Près de la moitié des répondants (45 %) étaient d’avis que le stress financier les distrayait au travail.1 De plus, une grande majorité des Canadiens (93 %) estiment que le stress financier pourrait avoir une incidence sur le travail et la productivité. C’est sans doute vrai, puisque 70 % des coûts liés à l’invalidité sont associés aux problèmes de santé mentale et aux maladies connexes.2

Read More…

l’industrie de la marijuana

2018-04-10

L’industrie de la marijuana a connu une année extraordinaire en 2017. À un niveau tel, que sa performance semble avoir rehausser à des niveaux irrationnels les attentes des investisseurs. Bien que ce secteur pourrait continuer de connaître une croissance phénoménale en 2018, il en demeure qu’il s’agit d’une toute nouvelle industrie qui carbure sur des prédictions incertaines. Voyons voir si nous sommes capables de faire un peu de la lumière sur ce secteur encore ”vert”.

(à noter que les sources ont été incluses sous forme de liens direct)

Read More…